Menu Fermer

Est-ce que le CBD est une drogue ?

Disponible dans plusieurs pays, le CBD suscite beaucoup de commentaires à son sujet. Il est maintenant disponible sous de nombreuses variantes (fleurs, huile, cosmétique CBD…) Le cannabidiol est souvent confondu avec le THC (substance considérée comme une drogue), une autre molécule du cannabis. De nombreux consommateurs se posent donc la question : Est-ce que le CBD est une drogue ? Tradition CBD vous donne toutes les définitions et vous explique la législation qui encadre le CBD.

Est ce que le CBD est légal ?

Oui, le CBD est légal. Il ne possède pas d’effet psychotrope et qu’il n’entraine pas une addiction. De ce fait, la loi sur les drogues ne s’applique pas à lui. Afin d’éviter toute infraction avec la loi, veillez à toujours vérifier la provenance ainsi que la contenance de votre produit.

CBD cannabis
Le CBD est une substance non psychotrope extraite du cannabis

Quelle est la définition d’une drogue ?

Une drogue est une substance qui entraine une dépendance et perturbe le bon fonctionnement de notre cerveau. La consommation d’une drogue altère l’activité psychique ou physiologique. On parle ainsi de produit psychotrope. Une drogue est considérée comme illicite quand sa consommation est interdite par la législation dans un pays. Par exemple, la cocaïne, l’héroïne, les amphétamines, le LSD ou le cannabis récréatif sont des drogues illicites.

Est-ce que le CBD doit être considéré comme une drogue ?

La réponse est Non  ! Le CBD n’a pas d’effet psychotrope. De plus, les études actuelles démontrent que le CBD n’est pas addictif. Un consommateur peut arrêter la prise de CBD sans ressentir d’effet de manque. Bien sûr, le tabac reste un produit addictif. Nous vous déconseillons donc de fumer le CBD sous forme de joint et avec du tabac.

La règle a été rappelée fin 2020 par la Cour Européenne de Justice. Un Etat Européen ne peut pas interdire la vente de CBD cultivé légalement dans un pays de l’Union Européenne. La législation française a reconnu que cette molécule ne pouvait pas être classée comme un produit stupéfiant.

Texte Drogue gouv
Extrait du texte officiel présent sur https://www.drogues.gouv.fr/

Quelle est la législation sur le CBD en France ?

La consommation de marijuana et de cannabis “classique” est interdit en France. Ainsi, un certain nombre de réglementations juridiques ont été mises en place afin de contrôler les dérives. Ces réglementations vont de la matière première jusqu’au produit fini :

  • La culture est possible sous certaines conditions. Les producteurs se doivent de cultiver des variétés de cannabis autorisées par la réglementation française. Inscrite sur un registre autorisé par les autorités sanitaires, il en existe une vingtaine.
  • Les plants de chanvre contiennent généralement la substance THC, connue pour ses propriétés hallucinogènes. Par conséquent, la teneur en THC de la plante cultivée ne doit aucunement dépasser 0,2% et les produits finis ne doivent certainement pas contenir du THC (complètement illégal en France).
  • L’activité industrielle sur la « fleur » est formellement proscrite en France. De ce fait, tous les producteurs se verront dans l’obligation de respecter les règles concernant l’extraction et la production de produits contenant le CBD. Le mode d’emploi étant d’extraire la substance CBD de la tige de la plante ou des graines.

C’est quoi le cannabidiol ?

Le CBD, abréviation de cannabidiol est le deuxième composé chimique le plus répandu dans le cannabis. Il est généralement consommé sous forme d’huiles, les gélules ou compléments alimentaires afin de donner une sensation de relaxation et de calme.. Il peut aussi être fumé ou vapoté. Contrairement à son confrère, le THC, qui est le principal ingrédient actif de la marijuana, le CBD n’est pas psychoactif.

CBD huile
Le CBD peut être consommé sous de multiples formes : huiles, cosmétiques, tisanes…

CBD contre THC, quelle est la différence ?

Le THC et le CBD font tous deux parties d’une famille chimique appelée cannabinoïdes. Ils ont un effet sur les molécules cannabinoïdes sécrétées naturellement par l’organisme (les endocannabinoïdes). Celles-ci jouent un rôle important dans le maintien de l’homéostasie (tendance de l’organisme à maintenir les différentes constances physiologiques de l’organisme). Les chercheurs s’efforcent toujours de comprendre les tenants et les aboutissants de ce système complexe qui est associé à des processus tels que la mémoire, l’appétit, le sommeil, l’humeur et la fertilité.

Propriétés psychoactives
Le CBD et le THC affectent différents récepteurs dans le cerveau. Cependant, le CBD n’a pas d’effets psychoactifs contrairement au THC.

Au niveau de la structure chimique
Le CBD et le THC ont une structure chimique similaire aux endocannabinoïdes naturels du corps. Ces neurotransmetteurs sont des messagers chimiques qui relaient les signaux entre les cellules nerveuses du corps. Ils jouent un rôle important dans un large éventail de fonctions, notamment le sommeil, la douleur, l’appétit, l’humeur et le système immunitaire. En imitant les endocannabinoïdes, ils se lient aux récepteurs et provoquent des effets différents dans le corps.

Au niveau de la santé
Les études sur le CBD sont encore assez récentes. Le CBD n’est pas un médicament. Il peut contribuer à apporter une sensation de bien-être aux patients atteints de pathologies comme le cancer ou Alzheimer. La consommation de CBD permet de retrouver une sensation de détente ou de relaxation. Aussi, plusieurs études sont en cours pour démontrer certains bienfaits de l’utilisation du CBD. Les effets supposés seraient au niveau anti-inflammatoire, calmant, antistress, anticonvulsif, antipsychotique, antidouleur, antiépileptique ou anxiolytique. Associé à d’autres molécules, le CBD pourrait également soulager la nausée, aider contre l’insomnie ou apaiser les migraines.

D’autre part, le CBD peut également servir comme un soutien pour les personnes souhaitant effectuer un sevrage par rapport à d’autre addiction comme la cigarette, le cannabis, etc.

Le THC ou tétrahydrocannabinol, par contre est plus connu comme étant plus agressif que son confrère le cannabidiol. Présent en quantité importante dans le cannabis “récréatif”, cette substance est illicite. Le THC peut avoir un effet négatif sur la santé de l’individu à cause des effets psychoactifs (altération du processus mental) qui provoqueront un état de dépendance. Les effets ‘psychotropes’ provoqués par ce dernier sont tellement puissants qu’ils peuvent avoir des hallucinations et parfois même des malaises. Avec la prise de THC, certaines personnes peuvent devenir violent. Cet état peut également provoquer une altération du jugement. L’individu ayant consommé du THC peut sombrer dans l’euphorie, et aura une grande dépendance au fur et à mesure qu’il augmentera sa consommation.

Au niveau des effets secondaires
Le CBD est plutôt toléré par l’organisme, et ce, même avec des doses importantes. Cependant, il pourrait avoir une interaction avec certains médicaments. Aussi, avant d’essayer le CBD, parlez-en à votre médecin traitant.

Le THC provoque des effets secondaires tels que : le rythme cardiaque augmenté, des problèmes de coordinations, la bouche sèche, les yeux rouges, un temps de réaction plus lent, une perte de mémoire, un sentiment fréquent de défonce et de l’anxiété.

Est-il possible de fumer le CBD en public ?

À la question de savoir s’il est possible de fumer du CBD dans la rue, la réponse est oui. S’il arrive que vous fumiez du CBD dans la rue, vous ne risquerez aucune poursuite judiciaire puisque le CBD est indétectable lors du test de dépistage qu’il soit sanguin, urinaire ou même salivaire. Bien sûr, nous vous déconseillons de fumer du CBD et notamment avec du tabac. Il est préférable de le consommer sous forme de tisane, complément alimentaire ou de prendre de l’huile de CBD.

En somme, rien n’interdit la consommation de CBD en public à condition bien sûr que le produit consommé ne contienne aucun résidu de drogue ; puisque celui-ci sera tout de suite détectable si un éventuel test de dépistage est mené.

Le CBD est-il détectable au test salivaire ?

Le CBD n’est pas considéré comme une substance illicite et il n’est pas détectable au test salivaire. Lors de ces tests, la substance recherchée est le THC qui reste un produit interdit.

Il existe de rare cas où des consommateurs de CBD ont été positif à un test de dépistage de drogues. Ces dernières avaient fumés des fleurs de CBD qui dépassaient le taux légal de 0.2% de THC. C’est pourquoi, nous vous recommandons de bien vérifier les certificats et tests de laboratoires avant d’acheter des fleurs sur un site de CBD.

La consommation de CBD est certes autorisée, mais également soumise à certaines règles. L’achat et la prise de CBD est interdit aux mineurs de moins de 18 ans. Avant l’achat, il est recommandé de demander l’avis à votre médecin. Il vous reste des questions? Venez en discuter dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.